top of page
Rechercher

Apport : différence entre capital et compte courant d’associés (CCA)

Dernière mise à jour : 2 oct. 2020

Le Capital

C'est l’ensemble des apports effectués par les associés lors de la création de la société. Ces apports peuvent s’effectuer en numéraire, en nature, ou en industrie selon la forme de la société. En contrepartie, les associés reçoivent des parts sociales leur conférant des droits. Généralement, ce capital se reverse aux associés en fin de vie de la société (liquidation ou revente).

Le capital social figure sur un ensemble de documents commerciaux de l’entreprise dont le statut, Kbis.

Les établissements de crédits sont très sensibles au capital social de l’entreprise. Il est intimement lié à l’acte de naissance de l’entreprise. Il donne de la « crédibilité » à l’entreprise vis-à-vis des tiers.

Plus le capital social est important, plus il donne une sécurité bancaire en cas de perte lors de la première année. En effet, si le résultat comptable de l’entreprise en première année devait être négatif mais qu’il ne dépasse pas 50% du capital social, aucune démarche administrative n’est à faire auprès du Greffe du Tribunal de Commerce. Dans le cas contraire, le client devra s'engager par un acte déposé au Greffe de reconstituer ses fonds propres dans les deux exercices à venir.


Le compte courant d’associés (CCA)

C'est un prêt accordé par un (ou des) associé(s) à la société pour financer son activité. Contrairement au capital, le CCA est remboursable dès que la trésorerie le permet. Il est apparenté à une dette qu’a l’entreprise envers l’associé (ou les associés).


Il n'est pas possible d'accéder à un crédit bancaire sans engager un minimum d'apport personnel.

Plus il y a d'apport et plus l'accès au crédit est facilité. C'est un moyen pour la banque de s'assurer que vous croyez en votre projet ! Les banques demandent habituellement environ 30 % d'apport personnel dans le cadre d'une création d'entreprise, 20 à 25 % dans le cas d'une reprise, et 10% pour l’acquisition de murs commerciaux.

30 vues0 commentaire

Comments


bottom of page