top of page
Rechercher

Crédit professionnel : Garanties et Assurances.

Les garanties. De quoi s’agit-il ?

La banque a pour principale activité le financement de l'économie.

Comme toute entreprise, elle cherche d'abord à optimiser sa rentabilité et surtout à minimiser son risque. Pour ces raisons, elle va se montrer prudente dans l'analyse de votre dossier de financement et s'assurer que votre projet est viable.

C’est pour ces raisons que la banque vous demandera des garanties en fonction de la nature de votre projet afin de s’assurer d’être remboursée en cas de défaillance.

Ci-dessous, une liste non exhaustive des garanties pouvant être demandées :

o Dans le cadre d’un point de vente : nantissement de fonds de commerce

o Dans le cadre de rachat de parts sociales ou de titres : nantissement de parts

o Caution personne physique

o Organisme de cautionnement, tels BPI ou SIAGI

Certaines banques comme la Caisse d’Épargne ou la Banque Populaire ont leur propre organisme

o Blocage de comptes courants

o Pour l’acquisition de murs commerciaux/ de locaux professionnels : hypothèque (ou IPPD Inscription en Privilège du Prêteur de Deniers)

A savoir, certaines garanties sont réservées aux femmes

Ces garanties peuvent se cumuler.

Point important, dans le cadre de garanties portant sur des murs ou locaux professionnels, si ces derniers sont acquis via une SCI, une caution personne physique sera sollicitée (sauf exception).






Assurances du prêt bancaire ?

Lorsque vous souscrivez un emprunt auprès d’un établissement de crédits, ce dernier doit être couvert par une assurance.

Cette assurance n’est pas à confondre avec les garanties, qui elles couvrent le risque en cas de défaillance.


Les assurances, de leur côté, couvrent le(s) porteur(s) de projet quant au remboursement de son prêt, en cas d'accident ou de maladie.

Elles garantissent ainsi la prise en charge de tout ou partie des échéances de remboursement ou du capital restant dû d’un crédit, en cas d’incapacité du (ou des) porteur(s) de projet.

Plus la couverture est complète, plus le coût de l’assurance est important. Les garanties « Décès PTIA » sont systématiquement demandées.

Il est toutefois fortement recommandé de solliciter une couverture totale à 100%, soit Décès PTIA IPT et TPP.


PTIA : Perte Totale et Irréversible d’Autonomie

IPT : Invalidité Permanente Totale

IPP : Invalidité Permanente Partielle


Exemple : si vous êtes deux associés, l’assurance peut être prise à 50% sur l’un et à 50% sur l’autre. Cela implique qu’en cas de maladie ou d'accident de l’un des associés, l’assurance prendra le relai à hauteur de 50%, allégeant ainsi les échéances de remboursements de 50% de l’associé toujours en activité.



24 vues0 commentaire

Comments


bottom of page